Navigation – Plan du site
Roman du Genji et société aristocratique au Japon

Des images pour émouvoir, des images pour le pouvoir. Les concours de peintures du Genji monogatari

Great Images of Emotion and Power from the Tale of Genji
Estelle Leggeri-Bauer
p. 87-108

Résumés

La conquête du pouvoir, l’un des thèmes majeurs du Roman du Genji, est traitée par Murasaki Shikibu en maniant les codes de la narration romanesque. Dans le livre « Les concours de peintures », le prince Genji et son rival se disputent la suprématie sur la cour à travers un divertissement mettant en scène des peintures. Murasaki Shikibu exalte la figure du Genji de deux manières : en lui faisant gagner le concours grâce à un Journal de voyage en images qu’il a tenu lors de son exil, dans lequel il déploie une sensibilité hors du commun ; par sa capacité à poser des précédents – ici inventer un nouveau type de concours – qui transforme le règne impérial en âge d’or.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Un contexte de rivalité de pouvoir
Les termes du débat
Le Journal de voyage en images
Poser un précédent

Aperçu du texte

Le Roman du Genji (Genji monogatari) propose, au livre « Eawase » (« Les concours de peintures »), l’une des réflexions les plus anciennes et les plus complètes sur l’art de peindre et sur les images en tant que mode d’expression. Ces réflexions se développent principalement lors d’un divertissement qui se tient à deux reprises, au cours duquel des images exécutées sur des feuilles de papier sont examinées collectivement et discutées. Ce divertissement appelé en japonais eawase, terme traduit ici par « concours de peintures », est une invention de l’auteur du roman, mais il peut être considéré comme une variation sur d’autres formes de « concours » ou awase qui consistent à apparier des objets ou des textes préparés à l’avance et à les comparer avant de désigner le vainqueur à chaque manche.

Le livre « Eawase » présente un intérêt indéniable pour les historiens d’art du fait que le Japon n’a produit ni traité sur la peinture, ni histoire de la peinture avant le xviie siècle. Il perme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 72, printemps 2017, p. 87-108

Référence électronique

Estelle Leggeri-Bauer, « Des images pour émouvoir, des images pour le pouvoir. Les concours de peintures du Genji monogatari », Médiévales [En ligne], 72 | printemps 2017, mis en ligne le 22 juin 2019, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://medievales.revues.org/8086 ; DOI : 10.4000/medievales.8086

Haut de page

Auteur

Estelle Leggeri-Bauer

Inalco/Centre d’Études Japonaises (CEJ)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org