Skip to navigation – Site map
Roman du Genji et société aristocratique au Japon

Le ministre Fujiwara no Michinaga (966-1027) : politique matrimoniale, apparat et liens de clientèle à l’époque du Roman du Genji

The Minister Fujiwara no Michinaga (966-1027): Matrimonial Politics, Pageantry and Patronage at the Time of the Tale of Genji.
Charlotte von Verschuer
p. 21-38

Abstracts

Fujiwara no Michinaga, first political power at the Heian court at the time of Tale of Genji, implemented his matrimonial strategy to secure to his family the political power over three generations, organized the court ceremonies in a way to exalt his glory, and made use of a large clientele to secure for himself the necessary revenues to implement his policies. As a result the structure of power was modified for the future generations.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Une politique matrimoniale couronnée de succès
Des célébrations fastueuses
Le choix des cérémonies comme méthode de gouvernement
L’importance de l’apparat
La mainmise de Michinaga sur les richesses du pays
Le déclin du système fiscal instauré par les codes
Une immense fortune personnelle
Un décor somptueux à la mesure de la gloire de son commanditaire
Personnages mentionnés dans l’article

First lines

L’époque du Roman du Genji connut une mutation dans les méthodes de gouvernement. La cour impériale, siège de l’administration publique, était alors dominée par le ministre Fujiwara no Michinaga. Ce personnage fut à l’origine d’un changement des mécanismes du pouvoir, précipitant la transformation, déjà commencée depuis au moins un siècle, du système bureaucratique fondé au début du viiie siècle en un système clientéliste. Pour atteindre ses fins politiques, Michinaga mit à contribution la politique matrimoniale et son réseau de clientèle. En outre, sa mise en scène de cérémonies fastueuses contribua à exalter son prestige à la cour. L’exclamation suivante traduit parfaitement l’ambition du ministre :

Ah ! Je puis penser que cet âge est vraiment le mien, quand de la lune rien ne vient diminuer la plénitude.

Quand Fujiwara no Michinaga (966-1027) composa ce poème, au dixième mois de l’année 1018, lors du banquet officiel donné à l’occasion du mariage de sa fille Ishi (999-1036) avec l’...

Top of page

References

Bibliographical reference

Médiévales 72, printemps 2017, p. 21-38

Electronic reference

Charlotte von Verschuer, « Le ministre Fujiwara no Michinaga (966-1027) : politique matrimoniale, apparat et liens de clientèle à l’époque du Roman du Genji », Médiévales [Online], 72 | printemps 2017, Online since 22 June 2019, connection on 18 October 2017. URL : http://medievales.revues.org/8024 ; DOI : 10.4000/medievales.8024

Top of page

About the author

Charlotte von Verschuer

École Pratique des Hautes Études (Paris)

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org