Skip to navigation – Site map
Roman du Genji et société aristocratique au Japon

Le Roman du Genji et la société aristocratique du Japon ancien

The Tale of Genji and Aristocratic Society in Ancient Japan
Daniel Struve and Terada Sumie
p. 5-20

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Le cadre historique
Les grands traits de la culture de l’époque de Heian
Le Roman du Genji
Note sur la prononciation

First lines

Au début du xie siècle, à l’heure où Murasaki Shikibu prenait le pinceau pour rédiger le Roman du Genji, le Japon était soumis à l’autorité d’une cour impériale dominée par quelques familles aristocratiques. Selon certaines estimations, l’archipel aurait compté alors une population de sept à huit millions d’habitants, dont 100 000 environ étaient rassemblés dans la capitale du pays, Heian-kyô, l’actuelle ville de Kyôto (fig. 1).

Fig. 1. Carte du Japon indiquant les principaux sites chantés dans les waka ainsi que les centres administratifs

Fig. 1. Carte du Japon indiquant les principaux sites chantés dans les waka ainsi que les centres administratifs

Carte extraite de J. Pigeot, Michiyuki-bun. Poétique de l’itinéraire dans la littérature du Japon ancien, Paris, 1982, 1re édition, reproduite avec l’accord aimable de l’auteur.

Parmi eux, un millier environ constituait la noblesse de cour (du 1er au 5e rang), familles comprises, dont la plus haute sphère (du 1er au 3e rang) ne comptait guère qu’une centaine de personnes. Une culture d’un très grand raffinement avait pu naît...

Top of page

References

Bibliographical reference

Médiévales 72, printemps 2017, p. 5-20

Electronic reference

Daniel Struve and Terada Sumie, « Le Roman du Genji et la société aristocratique du Japon ancien », Médiévales [Online], 72 | printemps 2017, Online since 22 June 2019, connection on 20 August 2017. URL : http://medievales.revues.org/8021 ; DOI : 10.4000/medievales.8021

Top of page

About the authors

Daniel Struve

Université Paris-Diderot/Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO)

By this author

Terada Sumie

Inalco/Centre d’Études Japonaises (CEJ)

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org