Navigation – Plan du site
Lieux d'hygiène et lieux d'aisance en terre d'Islam

Aménagements hydrauliques et ornementation architecturale des latrines de Madīnat al-Zahrā’ : un indicateur de hiérarchie sociale en contexte palatial

Hydraulic Development and Architectural Decoration in Madīnat al‑Zahrā’´s Latrines : a Social Hierarchy Indicator in Palatial Context
Antonio Vallejo Triano
Traduction de Patrice Cressier
p. 77-94

Résumés

À partir du modèle omeyyade, la latrine, introduite en al‑Andalus durant l’émirat, acquiert sa configuration définitive au cours du xe siècle, restant inchangée jusqu’à l’époque nasride. Dans ce contexte de continuité typologique, les latrines de Madīnat al‑Zahrā’, la capitale du califat, présentent une série de progrès techniques et de singularités : adduction d’eau courante et, en conséquence, apparition d’un riche mobilier associé, destiné au contrôle du débit et à l’hygiène corporelle. La multiplicité des latrines dans la zone du qaṣr et leur diversité, au sein de laquelle peuvent se distinguer trois types différents, sont à l’image de l’organisation et de la hiérarchisation du palais et de la société califale en général.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les latrines de Madīnat al‑Zahrā’
Techniques et décoration

Aperçu du texte

Devant la rareté, voire l’absence totale, de témoignages archéo­logiques rendant compte de l’existence de latrines durant la période wisigothique, on peut se demander si l’apparente introduction de leur usage peu après la conquête arabo-islamique n’est pas un des nombreux aspects de ce qu’il est convenu d’appeler « l’islamisation sociale ».

C’est au viiie siècle, en effet, durant l’émirat omeyyade qu’appa­raissent les premiers exemples. Il s’agit de latrines incluses dans les installations hygiéniques de la grande mosquée de Cordoue, mais d’autres ont dû exister dans les édifices palatiaux du moment (le qaṣr urbain ou la muniya al‑Ruṣāfa, édifiée par ‘Abd al‑Raḥmān Ier), même si rien n’a été conservé de ces deux sièges du pouvoir. Dans le cas du palais intra-muros (aujourd’hui « Alcázar »), l’unique latrine fouillée a été datée de l’époque califale .

La première latrine documentée par l’archéologie est située dans la miḍa’a, ou salle d’ablution de la grande mosquée, que fit construire...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 70, printemps 2016, p. 77-94

Référence électronique

Antonio Vallejo Triano, « Aménagements hydrauliques et ornementation architecturale des latrines de Madīnat al-Zahrā’ : un indicateur de hiérarchie sociale en contexte palatial », Médiévales [En ligne], 70 | printemps 2016, mis en ligne le 15 juin 2018, consulté le 21 août 2017. URL : http://medievales.revues.org/7789 ; DOI : 10.4000/medievales.7789

Haut de page

Auteur

Antonio Vallejo Triano

Museo de Bellas Artes, Cordoue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org