Navigation – Plan du site
Langues d'Angleterre

Peut-on parler de judéo-anglo-normand ? Textes anglo-normands en écriture hébraïque

Is there such a Thing as Judeo-Anglo-Norman? Anglo-Norman Texts in Hebrew Script
David Trotter
p. 25-34

Résumés

L’article passe en revue les témoignages (limités) d’écrits liés à la communauté juive d’Angleterre entre la Conquête normande et l’expulsion de 1290. Les textes sont de trois types : 1. des starrs, documents juridiques rédigés en anglo-normand et qui ne présentent que très peu de différences avec les textes comparables de caractère administratif et juridique rédigés en anglo-normand en dehors de la communauté juive ; 2. des gloses, en alphabet latin, sur des textes hébreux et 3. des textes anglo-normands (qui sont aussi des gloses) en caractères hébraïques : seuls ces derniers correspondent à ce que l’on entend aujourd’hui par « judéo-français ». La documentation anglo-normande est très limitée mais elle fournit néanmoins des renseignements sur les contacts entre juifs et chrétiens. Les documents anglo-normands sont ainsi à la fois une pièce à ajouter au puzzle des textes romans en écriture hébraïque, et un élément du paysage plurilingue de l’Angleterre médiévale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Le Dictionnaire de l’Abbaye de Ramsey
Le Psautier annoté du manuscrit Paris, BnF, hébreu 113
Le manuscrit Valmadonna 1
Le Lapidaire de Berakhyah Ben Natronai ha-Nakdan
Le glossaire des bouts rimés de Moïse ibn Ezra d’Oxford

Aperçu du texte

Les écrits des juifs en Angleterre au Moyen Âge se situent dans deux contextes complémentaires. D’une part, ils constituent des éléments à ajouter à la liste des documents en langue romane rédigés dans les communautés juives, et parfois transcrits en caractères hébreux. Dans le domaine gallo-roman, le phénomène est également visible dans la France du Nord et en occitan. D’autre part, bien entendu, ces textes font partie du plurilinguisme en Angleterre. Or ils sont assez peu connus des non-spécialistes et n’ont donc pas encore été intégrés dans le débat sur le plurilinguisme anglais, qui apparaît de plus en plus actif depuis à peu près deux décennies. En réalité, nous n’avons pas affaire à des textes proprement dits, mais bien à des mots isolés, c’est-à-dire, à des gloses. Il s’agit donc d’un apparat explicatif qui a été ajouté à d’autres textes et qui a donc un rôle soit pédagogique, soit encore de faciliter la compréhension du glosateur lui-même. D’un certain point de vue, d’ailleu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 68, printemps 2015, p. 25-34

Référence électronique

David Trotter, « Peut-on parler de judéo-anglo-normand ? Textes anglo-normands en écriture hébraïque », Médiévales [En ligne], 68 | printemps 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://medievales.revues.org/7549 ; DOI : 10.4000/medievales.7549

Haut de page

Auteur

David Trotter

Aberystwyth University, Department of European Languages

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org