Navigation – Plan du site
Langues d'Angleterre

John Gower ou le multilinguisme en action

John Gower or Multilingualism in Action
Aude Mairey
p. 57-72

Résumés

John Gower (ca 1330-1408) est le seul poète anglais de la fin du Moyen Âge dont on peut être certain qu’il a composé son œuvre dans les trois langues principales alors en usage en Angleterre – le français, l’anglais et le latin – de manière tout à fait consciente, comme en témoignent ses trois principaux poèmes, la Vox Clamantis (latin), le Mirour de l’Omme (français) et la Confessio Amantis (anglais). Ainsi est-il le représentant exceptionnel d’une période où une réflexion à visée réformatrice s’exprime dans le cadre d’un système de communication encore caractérisé par son multilinguisme.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les œuvres de John Gower
Un attachement au multilinguisme
Des fonctions complémentaires
Une interpénétration profonde
L’auditoire et le public de Gower face au multilinguisme

Aperçu du texte

À la fin du xve siècle, George Ashby, membre de la maison des Lancastre et auteur d’un des derniers miroirs au prince poétiques de la période, The Active Policy of a Prince, commence ainsi son œuvre :

Maîtres Gower, Chaucer et Lydgate, premiers poètes de cette nation, [vous avez] pour toujours embelli l’anglais, premiers fondateurs, pour notre réconfort, d’un anglais doux et vivifiant, pour la composition de nouvelles ballades – inédites auparavant – par lesquelles nous pouvons tous acquérir savoir et instruction.

John Gower, né vers 1330 et mort en 1408, issu de la gentry anglaise (c’est-à-dire la petite et moyenne noblesse), est considéré par Ashby comme l’un des pères de l’anglais, aux côtés du père absolu, Geoffrey Chaucer, et de John Lydgate, le poète le plus prolifique du xve siècle. De fait, Gower a longtemps été considéré comme un des principaux artisans du « triomphe de l’anglais » à la fin du xive et au xve siècle, dans le cadre du récit historiographique – très prégnant jus...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 68, printemps 2015, p. 57-72

Référence électronique

Aude Mairey, « John Gower ou le multilinguisme en action », Médiévales [En ligne], 68 | printemps 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://medievales.revues.org/7533 ; DOI : 10.4000/medievales.7533

Haut de page

Auteur

Aude Mairey

CNRS-LaMOP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org