Navigation – Plan du site
Essais et recherches

Arthur et ses barons rebelles. La fin remaniée et abrégée de la Suite Vulgate du Merlin dans le manuscrit du cycle du Graal (Paris, BnF, fr. 344, ca 1295)

Arthur and his Rebel Barons. The Abridgment and Reworking of the End of the Vulgate Sequel to Merlin in the Lancelot-Grail Manuscript (Paris, BnF, fr. 344, ca 1295)
Irène Fabry-Tehranchi
p. 121-142

Résumés

Le ms. lorrain Paris, BnF, fr. 344, datant de la fin du xiiie siècle, conserve l’intégralité du cycle du Graal et présente une version abrégée de la fin de la Suite Vulgate du Merlin. Le remaniement de la fin de la continuation met entre parenthèses les épisodes plus romanesques de la version commune et construit la cohérence de l’œuvre autour de la figure d’Arthur, souverain légitime et habile chef de guerre, confronté à la dissidence de ses barons. De la fin du fo 182 au fo 184v° sont évoqués le départ des rois Ban et Bohort pour le continent, l’ambassade du roi Loth et de ses fils, et la lutte contre les Saxons de la coalition chrétienne rassemblée à Logres pour la fête de la sainte Croix. Cet article montre comment l’abrégement et l’illustration de la fin du texte dans le fr. 344 témoignent d’une forte inflexion idéologique, exaltant la souveraineté d’Arthur en insistant sur le ralliement puis la contrition et la soumission de ses vassaux révoltés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Abrégement et mise entre parenthèse des aventures merveilleuses, chevaleresques et courtoises de la fin de la Suite Vulgate
Remaniement et insistance textuelle et visuelle sur des questions politiques, féodales et vassaliques
Transition cyclique et exaltation de la souveraineté d’Arthur

Aperçu du texte

On conserve plus d’une trentaine de manuscrits comprenant le Merlin et la Suite Vulgate. Ces ouvrages, réalisés entre le deuxième quart du xiiie siècle et la fin du xve siècle, nous renseignent sur le succès de ces textes et l’importance de leur diffusion tout au long du Moyen Âge. Le Merlin et sa suite ont été intégrés au cycle du Graal dès la première moitié du xiiie siècle. Les manuscrits cycliques complets, dont il subsiste une dizaine d’exemplaires, sont cependant une minorité par rapport à ceux qui transmettent de façon distincte un ou plusieurs des textes de la Vulgate arthurienne.

Le manuscrit Paris, BnF, fr. 344, qui contient l’intégralité du cycle du Graal (même s’il comprend quelques lacunes à la fin de la Queste ainsi qu’au début et à la fin de la Mort Artu), présente un intérêt textuel et iconographique particulier en ce qui concerne la conclusion de la Suite Vulgate. Cet ouvrage a été produit dans la région de Metz-Verdun vers 1290-1300 et il est écrit dans un dialecte ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 67, automne 2014, p. 121-142

Référence électronique

Irène Fabry-Tehranchi, « Arthur et ses barons rebelles. La fin remaniée et abrégée de la Suite Vulgate du Merlin dans le manuscrit du cycle du Graal (Paris, BnF, fr. 344, ca 1295) », Médiévales [En ligne], 67 | automne 2014, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://medievales.revues.org/7429 ; DOI : 10.4000/medievales.7429

Haut de page

Auteur

Irène Fabry-Tehranchi

University of Reading

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org