Navigation – Plan du site
Histoires de Bohême

L’art militaire dans les ordonnances tchèques du xve siècle et son évolution : la doctrine du Wagenburg comme résultat de la pratique

Military Art Contained in Battle Orders of Late Medieval Bohemia and their Evolution : Wagensburg’s Doctrine as a Result of Practice
Jan Biederman
p. 85-102

Résumés

Au cours du xve siècle, la position dominante de la cavalerie lourde fut définitivement ébranlée par le développement de la tactique de l’infanterie dans diverses parties de l’Europe. Ce fut le cas notamment dans les pays tchèques de l’époque des guerres hussites, où les événements ont donné naissance à la tactique du Wagenburg et, en rapport avec elle, aux ordonnances militaires, une source importante pour la connaissance de l’histoire militaire de l’Europe du bas Moyen Âge.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

La tactique du Wagenburg : la naissance d’une idée
Le Wagenburg en pratique
Les ordonnances de guerre hussites : évolution, expériences, réception
Une autre voie de développement : le Sud-Est européen
Les difficultés du Wagenburg
Le déclin de la tactique du Wagenburg

Aperçu du texte

La connaissance de l’art militaire était très variable dans les sociétés du Moyen Âge tardif. Tandis que les nobles subissaient un entraînement continu et disposaient de l’expérience militaire au titre de leur origine, la situation des roturiers était bien différente. Bien sûr, ceux qui faisaient partie du ban, à la ville comme à la campagne, avaient à leur disposition des armes et des armures de qualité en fonction de leur richesse, quoiqu’ils pussent très bien ne jamais être mobilisés. Les mercenaires fantassins, ayant la guerre pour métier, représentaient une exception. Le niveau du raisonnement tactique dans le cadre de la lutte collective était fort influencé par la tradition. La cavalerie lourde représentait toujours la force d’assaut principale. Quant à l’infanterie, si elle n’était plus jugée tout à fait inférieure dans le Moyen Âge tardif, elle ne jouait plus toutefois qu’un rôle secondaire. Considérée comme très vulnérable vis-à-vis de la cavalerie, son emploi dans la bata...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 67, automne 2014, p. 85-102

Référence électronique

Jan Biederman, « L’art militaire dans les ordonnances tchèques du xve siècle et son évolution : la doctrine du Wagenburg comme résultat de la pratique », Médiévales [En ligne], 67 | automne 2014, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://medievales.revues.org/7408 ; DOI : 10.4000/medievales.7408

Haut de page

Auteur

Jan Biederman

Vojenský historický ústav Praha (Institut d’histoire militaire de Prague)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org