Navigation – Plan du site
Histoires de Bohême

« Oyez, fidèles, la ruse diabolique ! » La ruse et la trahison dans la chanson polémique de l’époque hussite

“Listen, you faithful, the evil ploy !” Ploy and Betrayal in Polemic Songs of the Hussite period
Sára Vybíralová
p. 67-84

Résumés

C’est à l’époque des guerres hussites que les chansons polémiques connurent, en Bohême, un premier essor en tant qu’outil publicitaire. Dans ce cadre textuel, le motif de la ruse et de la traîtrise, formant déjà un topos dans la littérature tchèque plus ancienne, devient un des traits constants de l’ennemi. Opposée de manière radicale à la fidélité et à la vérité, une telle accusation implique une certaine paranoïa et s’adresse aux émotions : dans l’argumentation, le pathos l’emporte au détriment du logos.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Le lexique de la fausseté et les pièges de la langue
Tirant les flèches de la rouerie : la ruse comme topos littéraire
Les rusés et les innocents : le lexique de la (dé)loyauté au service de l’auto-affirmation et du dénigrement

Aperçu du texte

Parmi les multiples « nouveautés » de la tumultueuse période de la révolution hussite, dues à la grande diversité sociale du mouvement, on peut mentionner l’extraordinaire expansion de la chanson comme support de transmission de l’information. Elle assume désormais de nouvelles fonctions : la chanson polémique se fixe pour objectif de dénigrer ou de ridiculiser le parti adverse, la chanson « promotionnelle » défend les postulats et les revendications des hussites, la chanson de circonstance (ou « temporelle ») sert à donner des informations sur des événements, souvent très récents, tout en affichant une prise de position. Il va sans dire qu’émettre des distinctions entre ces genres est artificiel – les objectifs des textes se confondent. Les chansons puisent, d’une part, dans la tradition de la chanson populaire et liturgique plus ancienne et, d’autre part, accompagnent des textes ressortissant d’autres genres, destinés à un public différent mais dont les objectifs sont similaires –...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 67, automne 2014, p. 67-84

Référence électronique

Sára Vybíralová, « « Oyez, fidèles, la ruse diabolique ! » La ruse et la trahison dans la chanson polémique de l’époque hussite », Médiévales [En ligne], 67 | automne 2014, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://medievales.revues.org/7397 ; DOI : 10.4000/medievales.7397

Haut de page

Auteur

Sára Vybíralová

Université Charles de Prague, Faculté des Lettres, Département de l’histoire tchèque (ÚČD FF) ; École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org