Navigation – Plan du site
Harmonie Disharmonie

« Ad imaginem et similitudinem Dei » ? Les personnages qui entourent le Christ mort à l’épreuve de l’harmonie avec le divin

Ad imaginem et similitudinem Dei” ? The Characters Surrounding the Dead Christ in Harmony with the Divine ?
Amélie Bernazzani
p. 81-90

Résumés

C’est grâce à l’Incarnation que Dieu donne une chance aux hommes de retourner à l’ère de la ressemblance divine. À travers le Christ, il prend en effet l’apparence charnelle des hommes – des pécheurs – et se rend imitable. Ressembler au Christ, c’est donc retrouver un peu de l’harmonie qui régnait au jardin d’Éden. L’imitation du Christ est par conséquent la condition sine qua non du salut : obtenir la Rédemption est impossible sans se conformer au Christ par les actes et, surtout, par la pensée : « Je suis crucifié avec le Christ [déclare Paul aux Galates, 2, 19-20], et ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. » Nous proposons de montrer que, dans les images, cette association entre la laideur et le péché est fréquente. Ainsi, comparés au Christ, les bourreaux et le mauvais larron sont laids et difformes : les uns doivent servir de modèles au spectateur et les autres de « contre-figures ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Dans l’Ancien Testament, l’harmonie qui caractérise l’apparence du monde sensible s’explique par l’ordre que Dieu a établi lors de la création : tel un architecte, il a composé et disposé chaque élément de l’univers « avec mesure, nombre et poids ». Ainsi, pour paraphraser le Livre d’Isaïe (XL, 12), Dieu a mesuré de sa main l’eau de la mer, évalué les dimensions du ciel, jaugé la poussière de la terre et pesé les montagnes. Toutefois, aucune indication de mesure n’est donnée à propos de la création des êtres humains. Dans la Genèse, on lit seulement qu’ils ont été créés à partir d’une matière préexistante qui est informe – à partir de la poussière prise du sol pour Adam (Gen., I, 7) et à partir de la côte d’Adam endormi pour Ève (Gen., III, 21). L’apparence que Dieu a donné aux hommes est pourtant loin d’être anodine : toujours selon la Genèse (I, 26), ils ont été créés « à l’image comme à la ressemblance de Dieu » (« ad imaginem et similitudinem Dei »).

Le même passage de la Septant...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 66, printemps 2014, p. 81-90

Référence électronique

Amélie Bernazzani, « « Ad imaginem et similitudinem Dei » ? Les personnages qui entourent le Christ mort à l’épreuve de l’harmonie avec le divin », Médiévales [En ligne], 66 | printemps 2014, mis en ligne le 05 juillet 2016, consulté le 23 mai 2017. URL : http://medievales.revues.org/7214 ; DOI : 10.4000/medievales.7214

Haut de page

Auteur

Amélie Bernazzani

Académie de France à Rome (Villa Médicis)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org