Navigation – Plan du site
Harmonie Disharmonie

L’harmonie des sphères et la danse dans le contexte clérical au Moyen Âge

Dance and the Harmony of the Spheres in the Medieval Clerical Context
Philip Knäble
p. 65-80

Résumés

L’Église, et surtout l’Église médiévale, est considérée comme une institution complètement opposée à la danse. Pourtant il y avait des églises cathédrales, par exemple celle d’Auxerre, où les chanoines eux-mêmes dansaient dans l’église pendant les fêtes religieuses. L’article discute ces pratiques de danse en relation avec la réception de la philosophie néoplatonicienne et son concept de l’harmonie des sphères dans les écoles cathédrales. En considérant la danse comme une mise en scène de l’harmonie des sphères, les chanoines intégrèrent celle-ci dans leurs pratiques de dévotion.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’harmonie des sphères
La danse dans les écoles cathédrales
Les liturgistes et la danse
Le ballon comme symbole de l’harmonie de sphères

Aperçu du texte

C’est avec plaisir, Monsieur, que je vous envoye le petit détail que vous m’avez demandé, je m’attends bien que vous en ferez part aux Auteurs du Mercure de France, qui pourront réjoüir encore une fois le Public aux dépens de la simplicité & de l’ignorance de nos Ancêtres.

L’ignorance des ancêtres est un sujet fréquent dans plusieurs articles du Mercure de France au début du xviiie siècle. Quelques auteurs décrivent en détail des fêtes et des cérémonies du Moyen Âge tardif, qui leur semblent extravagantes et sans raison. Parmi eux on compte l’Abbé Jean Lebeuf (1687-1760), chanoine d’Auxerre, un homme savant et enthousiaste de la réforme liturgique. Lebeuf s’intéresse beaucoup aux rituels de cette époque, qu’il considère comme des curiosités. Il relate en particulier certaines pratiques étonnantes dans les églises de France. Il décrit la Fête de l’Âne, une « coutume grossiere & gothique » et les abus ecclésiastiques à la Fête des Fous et à la Fête de l’évêque des Innocents. Ce sont su...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 66, printemps 2014, p. 65-80

Référence électronique

Philip Knäble, « L’harmonie des sphères et la danse dans le contexte clérical au Moyen Âge », Médiévales [En ligne], 66 | printemps 2014, mis en ligne le 05 juillet 2016, consulté le 23 avril 2017. URL : http://medievales.revues.org/7202 ; DOI : 10.4000/medievales.7202

Haut de page

Auteur

Philip Knäble

Bielefeld Graduate School in History and Sociology (BGHS), Universität Bielefeld

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org