Navigation – Plan du site
La chair des émotions

La narration des émotions et la réactivité du destinataire dans Les Contes de Canterbury de Geoffrey Chaucer

The Narration of Emotions and the Reader’s Reactions in Geoffrey Chaucer’s Canterbury Tales
Guillemette Bolens
p. 97-117

Résumés

Dans Les Contes de Canterbury, Chaucer met en évidence les rapports de force complexes qui s’actualisent à travers l’expression verbale et corporelle des émotions. Ces rapports de force sont manifestes entre les personnages des Contes de Canterbury, mais ils impliquent également les destinataires du texte. L’écrivain Chaucer, quand il met en récit l’expression corporelle d’une émotion, lance un défi interprétatif à ses destinataires. Mon objectif est ainsi de chercher à comprendre ce que le texte signale de nos modalités d’accès à un sens émotionnel permis par une narration des signes corporels.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Canacé et les risques de la lecture
Le personnage du Juriste face à l’auteur Chaucer

Aperçu du texte

Lo, which a greet thyng is affeccioun!
Men may dyen of ymaginacioun,
So depe may impressioun be take.
This sely carpenter bigynneth quake.
The Canterbury Tales, «The Miller’s Tale», 3611-3614.
[Ah, quelle grande chose est l’émotion!
Les hommes peuvent mourir de leur imagination,
Tant est profonde l’impression que l’on peut en tirer.
Ce simple charpentier commença à trembler.]

Écrite à la fin du xive siècle, l’œuvre de Geoffrey Chaucer Les Contes de Canterbury est un texte littéraire qui montre que leur auteur avait une perception fine des enjeux engagés dans les constructions sociales des phénomènes cognitifs et corporels associés à ce que nous appelons aujourd’hui émotions. Cette œuvre majeure met en évidence à tous les niveaux du récit les rapports de force complexes qui s’actualisent à travers l’expression verbale et corporelle des émotions. Ces rapports de force sont manifestes entre les personnages des Contes de Canterbury, mais ils impliquent également les destinataires du texte. L...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 61, automne 2011, p. 97-117

Référence électronique

Guillemette Bolens, « La narration des émotions et la réactivité du destinataire dans Les Contes de Canterbury de Geoffrey Chaucer », Médiévales [En ligne], 61 | automne 2011, mis en ligne le 20 décembre 2013, consulté le 24 juillet 2014. URL : http://medievales.revues.org/6298

Haut de page

Auteur

Guillemette Bolens

Université de Genève, Faculté des Lettres, Département de langue et littérature anglaises, Uni Bastions 5, rue de Candolle, 1211 Genève 4, CH

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Revues.org